Kizomba

La kizomba (ou le kizomba) désigne un genre musical et la danse qui l'accompagne, faisant partie de la culture d'Angola2. Ce genre s'est d'abord répandu dans les pays lusophones, puis dans les pays européens, et ensuite dans des pays non-européens comme les États-Unis et l'Australie.

Le mot « kizomba » signifie « fête » en kimbundu3, une des principales langues parlées en Angola.

Né en Angola, ce genre musical connaît une grande audience par le chanteur angolais Eduardo Paím (pt) dans la dernière décennie du xxe siècle2,1.

Le genre musical kizomba et la danse qui l'accompagne se sont développés dans l'ensemble des pays d'Afrique lusophones (Guinée-BissauCap-VertMozambiqueSao Tomé, etc.) avec des influences antillaises. Cela a engendré la naissance de styles très caractéristiques de certaines zones géographiques, tant en ce qui concerne la musique que la danse.

La kizomba, en tant que musique et danse de couple, a commencé à fortement pénétrer l'Europe en 2008, en commençant par le Portugal, précurseur depuis 1988 environ, et est maintenant pratiqué en région parisienne.

Fabrice

Fabrice enseigne la danse depuis 20 ans, le hip hop d'abord puis, à partir de 2009 la salsa. Formé par l'un des meilleurs danseurs de salsa, il poursuit ensuite sa formation à l'étranger en écumant les festivals où il prend des cours avec les meilleurs professeurs : Eddie Torres, Adolfo Indochoa, Yamule et Luis Vasquez notamment. 

En 2011,avec sa partenaire il remporte le « Kings of Bachata », ce titre leur procure la notoriété, ils sont dès lors invités dans plusieurs grands festivals internationaux, en Pologne, en Allemagne ( à Hambourg et Munich), en Hollande, en Espagne (à Madrid), et également en Australie ( à Sydney, et Byron Bay ).

D’origine guadeloupéenne, Fabrice a grandi avec les musiques afro-caribéennes ( son, salsa,  zouk, cha-cha, rumba, compa et surtout avec la bachata, importée par les nombreux  dominicains et haïtiens qui ont migré dans son pays natal où fut créé le zouk, si important  dans le développement de la musique de bachata. C'est donc très naturellement qu'il fut attiré  par la kizomba ( musique et danse). 

Afin de mieux connaître cette toute nouvelle danse, il s'est régulièrement rendu à Lisbonne et a fréquenté les endroits populaires où se danse la kizomba. Il continue à parfaire sa connaissance en accompagnant ses amis Guinéens/Angolais dans de nombreuses soirées.  Il enseigne désormais la kizomba avec le même bonheur et le même talent que la salsa ou la  Bachata.

Pour Fabrice la danse est une passion, une manière de vivre avant d'être un métier.. Nous sommes très heureux qu'il puisse transmettre son amour de ces danses au sein de SQY Dance et nous le remercions très sincèrement d'avoir répondu positivement à notre demande.